Plateformes de crowdfunding : Comment se repérer ? (Partie 1)

Plateformes de crowdfunding : Comment se repérer ? (Partie 1)

Plateformes de crowdfunding : Comment se repérer ?

(Partie 1)

 

crowdfunding-558x270Dans un contexte où les rendements des placements classiques sont au plus bas (0,75% pour le Livret A et 2,5% pour l’assurance-vie) et où les marchés boursiers connaissent une certaine instabilité, le crowdfunding apparaît comme un investissement plus rentable et dans l’ère du temps. Les français souhaitent de plus en plus donner du sens à leur épargne en investissant dans des projets concrets et moins dans des fonds dont ils ne connaissent pas forcément la composition.

De nombreuses plateformes de crowdfunding ont vu le jour. Chacune a un fonctionnement spécifique, qu’il s’agisse du choix des supports d’investissement qu’elles proposent ou encore de la typologie des projets sélectionnés. Face à cette diversité, comment se repérer ? Il est important d’avoir les clés pour choisir la plateforme dans laquelle on souhaite investir.

À quoi sert une plateforme de crowdfunding ?

Elle a deux rôles essentiels. D’une part, elle doit analyser les dizaines de projets qu’elle reçoit quotidiennement afin de les trier et de ne garder que les plus viables et les plus sérieux. Une équipe d’experts en interne ou mandatée à cet effet assure cette sélection.

D’autre part, la plateforme a un rôle d’intermédiaire entre les investisseurs et les porteurs de projets. Elle met en relation ces deux acteurs en assurant la visibilité des projets des entrepreneurs via un site internet et en communiquant toutes les informations sur les projets en question aux investisseurs.

multimediaAu regard de ces éléments, la qualité d’expertise de l’équipe d’analystes des plateformes est d’une importance primordiale. De même, il est important de choisir une plateforme qui communique des informations suffisantes et de qualité.

À cet égard, il est plus que conseillé de ne choisir que des plateformes ayant l’agrément de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) ou de l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR) car ces dernières ont des obligations d’information à l’égard des investisseurs (voir l’article ici concernant la règlementation applicable aux plateformes de crowdfunding).

Comment choisir une plateforme ?

Avant de choisir la plateforme sur laquelle on souhaite investir, il est important d’avoir les réponses à plusieurs questions. Dans un premier temps, il faut se demander dans quel secteur on souhaite investir. Il existe en effet certaines plateformes spécialisées dans des secteurs spécifiques. C’est notamment le cas d’Energie Partagée et Lumo qui sont spécialisées dans les énergies renouvelables ; d’Enerfip qui ne sélectionne que des projets ayant un impact écologique ; de Winefunding qui propose d’investir dans le secteur viticole ou encore de Booster Health qui est spécialisé dans le secteur de la santé.

crowdfunding1

Il est également primordial de savoir quel support d’investissement souhaite-t-on utiliser (article prochainement mis en ligne concernant les supports d’investissement proposés par les plateformes de crowdfunding).

Il est fortement conseillé d’investir sur une plateforme qui a déjà remboursé certains projets aux investisseurs. Cependant, peu de projets sont arrivés à terme donc ce critère de sélection ne peut pas forcément être rempli.

Après ces précisions générales, il sera opportun de se focaliser sur certains critères de sélection afin de choisir la plateforme protégeant au maximum les intérêts des investisseurs et correspondant aux besoins de ces derniers. Il convient en effet de savoir quelles sont les plateformes qui respectent la réglementation en vigueur afin de sécuriser les investissements des internautes (voir l’article ici) et également quels sont les différents supports d’investissement offerts aux investisseurs par les plateformes de financement participatif (voir l’article ici).

Leave a Reply